25 septembre 2016

hi3

La pyramide de chaussures d'Handicap International.

Place Bellecour

LYON

F

Posté par cmonoeil à 00:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 septembre 2016

SENEGAL Portraits

visage12

 

 

 

 

visage1

 

 

 

 

 

visage15

 

 

 

 

visage2

 

 

 

 

 

visage4

 

 

 

 

 

visage5

 

 

 

 

visage7

 

 

 

 

 

visage13

 

 

 

 

visage14

SENEGAL, Octobre 2016

F

Posté par cmonoeil à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 septembre 2016

arbre70

Vous reprendrez bien un Automne cette année ?

LYON

F

Posté par cmonoeil à 21:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 septembre 2016

13sept3

Lyon

F

Posté par cmonoeil à 00:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 septembre 2016

  13sept15

Lyon

F

Posté par cmonoeil à 23:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

 

flam

Lyon

F

Posté par cmonoeil à 00:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 septembre 2016

Dodo à la houppe

 

grebe6

grebe10

Grèbes huppés.

Lyon

F

Posté par cmonoeil à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2016

Blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen

 feuilleflottante17

 

 

 

feuilleflottante20

 

 

 

feuilleflottante21

 Blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen

N’y eût-il dans le désert
qu’une goutte d’eau qui rêve tout bas,
dans le désert n’y eût-il
qu’une graine volante qui rêve tout haut,
c’est assez,
rouillure des armes, fissure des pierres, vrac des ténèbres
désert, désert, j’endure ton défi
blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen.


Aimé CÉSAIRE

Recueil : "Ferrements"

LYON
F

Posté par cmonoeil à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2016

rose3

L'univers, ses planètes cabossées.

Au choix.

LYON

F

Posté par cmonoeil à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 août 2016

 feuilleflottante12

 

    

lesfeuillesdansleau11

 Fin de journée très étrange ; c'est ainsi que je me représente les marais frisons en automne, au bord de la mer du Nord. Paysage mystérieux, tout d'eaux calmes et herbeuses-étendues démesurées de graminées aquatiques trouées de flaques d'eau libre-, éclairé par un disque d'argent pâli, noyé de vapeurs ; ciel sans couleur, délavé, métal terni et mat ; lumière irréelle, supra-terrestre, avec un je-ne-sais-quoi d'angoissant; au crépuscule seulement, le soleil s'est faiblement orangé et a rosi quelques nuages.

Théodore Monod
Méharées
Récit

 

LYON

F

Posté par cmonoeil à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]