flamme
"Le peintre a-t-il l'encre ? A-t-il le pinceau ?"

"L'encre, en imprégnant  le pinceau, doit le doter d'aisance ; le pinceau, en utilisant l'encre, doit la doter d'esprit.
L'aisance de l'encre est une question de formation technique, l'esprit du pinceau est une question de vie.
Avoir l'encre mais pas le pinceau veut dire que l'on est investi de l'aisance que donne la formation technique mais que l'on est incapable de donner libre cours à l'esprit de la vie.
Avoir le pinceau mais pas l'encre veut dire que l'on est réceptif à l'esprit de la vie, mais sans cependant pouvoir introduire les métamorphoses que donne l'aisance de la formation technique."

SHITAO. Les propos sur la peinture du moine Citrouille-amère.

CHAPITRE V
"Pinceau et encre".

Flamands du Parc de la Tête d'Or.

LYON

F